Burn out, handicap psychique, accident du travail, …. Et si une BD pouvait aider à y voir clair ?

C’est le défi qui est relevé avec cette BD réalisée par la CFE CGC..

Bonne lecture et bonnes fêtes !BD Handicap psychique CFE-CGC 2017

Publicités

Élection de Marc Gaudet à la tête de l’exécutif départemental

Marc Gaudet vient d’être élu Président du conseil départemental du Loiret.
Nous lui souhaitons, au nom des adhérents à la section CFE CGC du Département du Loiret, beaucoup de succès dans la conduite de notre institution.
Même si la vigilance demeure nécessaire, nous avons le sentiment de vivre dans une institution où le dialogue social est de qualité. Les derniers échanges en réunions préparatoires CT et CHSCT le prouvent. Même si les accords ne sont pas toujours faciles à trouver, les compromis sont recherchés avec sincérité de part et d’autre. Et nous sommes confiants en la capacité du nouvel exécutif départemental à préserver cet atout. Nous y contribuerons activement également.
Une rencontre est prévue prochainement. Elle permettra sans doute d’actualiser les chantiers du dialogue social.
Ce dialogue est un prérequis pour continuer à offrir des services publics de qualité aux différents territoires et aux habitants du Loiret dans un environnement budgétaire contraint.
Il faut parfois – même si les décisions sont toujours difficiles – cesser de faire ce qu’on ne peut plus faire ou plus faire correctement. « Correctement », le mot a son importance. Car c’est une des conséquences d’une réduction constante des effectifs qui ne ferait pas l’objet d’une analyse et d’une concertation : le travail finit par perdre sa saveur, la non qualité devient la norme. L’agent perd sa motivation, et l’usager au bout du compte se retrouve avec un service dégradé.
Les conditions de travail des agents qui délivrent les services publics au quotidien sont donc de ce point de vue essentielles. Le rôle d’un syndicat comme le nôtre est de contribuer à les préserver et même à les améliorer. Par endroits, ce n’est pas un luxe.
Il faut suivre l’absentéisme, le turnover dans les équipes qui sont les symptômes évidents de malaises ou de souffrance. Il faut les analyser pour détecter ici une inadéquation des moyens à la charge, là un management déviant, ou bien encore des équipes mal formées aux évolutions des métiers. Sans des indicateurs partagés, le dialogue social ne donne pas la pleine mesure de ses possibilités.
Et il faut mettre en œuvre une vraie GPEC (Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences). Pas juste pour faire beau, parce que c’est une mode parmi d’autres, mais pour être en mesure d’accompagner les transitions majeures qui sont à l’œuvre et l’émergence d’un monde de plus en plus numérisé ou même l’intelligence devient artificielle.
Ce travail d’analyse et d’accompagnement nécessite expertise, pragmatisme et détermination. Nous y prendrons une part active et constructive.

Réductions d’effectifs …

Au nom de la nécessité et de la rationalité, voilà comment se traduisent parfois les réductions d’effectifs quand elles sont mal préparées et que l’avis des agents est totalement oublié. L’un de nos principaux combats, en tant qu’organisations syndicales, c’est de contribuer à éviter CA !

Maintenir les personnes en poste malgré le handicap : un enjeu important chez nous comme ailleurs

Le sujet sera à l’ordre du jour du prochain CHSCT et fait l’objet d’un article intéressant dans la République du Centre d’aujourd’hui (édition du 2 novembre 2017). Les entreprises (publiques ou privées) font elles ce qu’il faut, dans un contexte budgétaire contraint, pour maintenir les personnes handicapées à leur poste ? Pas sûr comme l’explique une étude originale menée en Région Centre Val de Loire.

Appel CFE CGC Services Publics à la mobilisation le 10 octobre prochain

Le fait est assez rare. Preuve que le sujet mérite notre attention : La fédération « Services Publics »CFE-CGC se joint aux autres fédérations syndicales et appelle les agents des 3 fonctions publiques (État, Hospitalière, Territoriale) à se mobiliser en participant à la journée d’action nationale organisée le 10 octobre prochain. Voici pourquoi :tract SERVICES PUBLICS CFE CGC 10 oct 2017

 

Soutien aux collègues de la Maison de l’Enfance

Nous souhaitons par le biais de cet article apporter tout notre soutien aux collègues qui à tous les niveaux de la hiérarchie alertent sur une situation qui devient très difficile à La Maison de l’Enfance. C’est toute la chaîne d’instruction et de traitement des situations qui est fragilisée et cette préoccupation dépasse d’ailleurs largement les frontières de notre Département.

Le pire serait dans ce contexte de monter les uns contre les autres (État contre Département, direction contre agents) et de vouloir minimiser ou décrédibiliser un cri d’alarme complètement légitime. L’urgence est à la mise en œuvre de solutions pragmatiques et concrètes, respectueuses des enfants et des agents qui les accueillent pour éviter la perte de contrôle.

Les agents qui défendent un accueil de qualité pour les mineurs hébergés à la Maison de l’Enfance n’ont d’autre préoccupation que le souci de bien faire un travail essentiel. Ils doivent être écoutés avec respect et gravité tant sur leur analyse de la question que sur la mise en œuvre des solutions.

Valoriser l’engagement syndical et cesser de discriminer celles et ceux qui le font vivre. Telles sont les préconisations du CESE (Conseil Economique, Social et Environnemental) dans un guide qui vient de paraître

L’engagement syndical reste encore trop souvent « discriminé » et « stigmatisé » en France. Sur la base de ce constat corroboré par de nombreux indicateurs, le CESE, troisième assemblée de la République composée de représentants de la société civile organisée, a voté le 13 juillet à l’unanimité (dont le groupe CFE-CGC) un avis pour « repérer, prévenir et lutter contre les discriminations syndicales« .

Extrait :

« Le développement du dialogue social, dans toutes ses formes, comme facteur d’amélioration des relations sociales, de performance économique et de progrès social, est conditionné par la valorisation de l’engagement de ses acteur.rice.s et la reconnaissance du fait syndical. Or, un tel projet se heurte encore trop souvent à des pratiques discriminatoires enracinées dans des représentations négatives répandues parmi les acteur.rice.s socioprofessionnel.le.s et dans l’ensemble de la société »

Pour le guide dans son intégralité, voir : rapport_CESE_dicriminations syndicales

Le n°3 de notre bulletin d’information vient de paraître

Par anticipation d’une distribution papier qui devrait être réalisée plutôt en août, voici la version électronique de notre dernier bulletin d’information, le Klaxon.

Alors si vous ne jetez qu’un coup d’œil distrait à ce bulletin, ne retenez que l’essentiel :

  • cela fait six ans que l’on agit au quotidien pour soutenir les agents départementaux et faire vivre le dialogue social au sein du conseil départemental du Loiret
  • oui, un syndicat a vocation à se mêler de pas mal de choses et notamment de l’adéquation des moyens aux ambitions; et ce n’est pas facile faute d’indicateurs clairs et partagés comme le taux de satisfaction des citoyens, le taux d’absentéisme ou bien encore le turnover dans les équipes.
  • Et enfin, on a besoin de gens motivés pour rejoindre notre groupe et contribuer à nous améliorer.

Si vous avez un peu plus de temps, alors c’est par ici … klaxon juillet 2017

Que l’été vous soit propice pour reprendre des forces ou tout au moins à ne pas trop en perdre !

Bonnes vacances à toutes et à tous.